Rencontre avec Sabrina Rinaldi, artiste maquilleuse

À New York, entre deux retouches maquillage et coiffure sur les mannequins Melanie Lyne pour notre séance photo d’automne, nous nous sommes entretenus avec Sabrina Rinaldi, artiste maquilleuse et coiffeuse. Et on ne peut pas dire que l’on se soit ennuyé!

Quand elle n’exerce pas sa créativité via un pinceau ou une paire de ciseaux, Sabrina vit sa vie à fond. Sa personnalité dynamique et audacieuse a joué sans aucun doute une part importante dans son succès. Avec plus de dix ans d’expérience à son actif, son enthousiasme pour l’industrie de la mode et de la beauté reste infaillible. De Montréal à Toronto, Sabrina a notamment travaillé pour des magazines reconnus: Harper’s Bazaar, Cosmopolitan, Fashion, Elle Canada ou Elle Québec pour ne citer qu’eux. Cette année, nous avons été chanceux de pouvoir profiter de son talent pour notre séance photo, séance qui nous a donné l’occasion d’en savoir un peu plus sur elle.

Sabrina, raconte-nous ton parcours.
Dès mon plus jeune âge, j’ai su que ce domaine allait me passionner, ma famille tenait un salon de coiffure, ça a aidé! Pour commencer mon apprentissage, je me suis lancée corps et âme dans le salon. Après les études secondaires, j’ai déménagé à Londres et j’ai poursuivi dans cette voie pour la marque de cosmétiques MAC. Puis je suis retournée à Toronto où je suis allée étudier au Complexions College of Makeup, Art & Design. Une fois diplômée, je suis allée travailler au MAC de Bloor Street. Quelques années plus tard, en 2003, je me suis orientée vers l’industrie de la beauté et de la mode. J’ai évolué, pas seulement en tant que femme, mais aussi en tant que maquilleuse et coiffeuse. Je me sens si chanceuse de pouvoir faire ce métier, j’aime vraiment ce que je fais et je suis heureuse de me lever chaque jour pour aller travailler.

Qu’est-ce-qui t’a amené à devenir maquilleuse?
J’ai toujours aimé le fait qu’on puisse se maquiller et se coiffer pour transformer son look et  qu’on puisse aussi en faire un outil d’expression personnelle.
Je dois aussi préciser que je suis une grand fan de Madonna et, tout le long de mon adolescence, j’ai été émerveillée par ses styles.
J’ai d’abord commencé par me maquiller moi, puis j’ai maquillé tous ceux qui me laissaient faire, principalement ma sœur, Giulia, et quelques-uns de nos amis.

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier?
Clairement, l’aspect stimulant! Tous les jours, en plus d’être créative, il faut que je m’adapte aux personnes que je côtoie et répondre à leurs envies coiffure ou maquillage. Rien ne stagne et j’adore ça! Mon métier change et évolue autant que les tendances beauté. Vous savez, je suis de nature à me lasser facilement et j’aime rester au fait des tendances, alors je trouve le rythme soutenu de ma carrière très exaltant.

Quel est ton maquilleur préféré?
L’un de mes favoris est Hung Vango, Canadien, basé à New York. Il a eu beaucoup de succès ici au Canada au moment où j’ai débuté ma carrière. Au fil des années, j’ai suivi son évolution et c’est fantastique de voir à quel point il est devenu un maquilleur reconnu. Son esthétique est vraiment splendide. C’est bien pensé, parfaitement exécuté et toujours inspirant.

Quelles sont les tendances de la saison niveau maquillage?
Un bon fond de teint et un rouge à lèvres rouge sont toujours de mise en automne et en hiver. Cette année, j’aime beaucoup la référence aux années 90 avec les rouges à lèvres aux teintes brunes. C’est discret, sombre et facilement portable ; encore mieux associé à un super fond de teint et à un soupçon de fard à joues coloré.

À quoi ressemble ta routine beauté quotidienne?
Je bichonne ma peau du mieux que je peux. Je paie un peu les pots cassés de mes années d’adolescence quand je n’y prenais clairement pas soin, à tripoter mes boutons et à m’exposer au soleil sans protection.
Ma routine beauté tourne autour de soins faciaux réguliers, de traitements au laser et de produits de soins de pointe. Je mets toujours une crème solaire et une crème CC avec un indice de protection 50.
Ensuite, je courbe mes cils et j’applique deux couches de mascara. J’essaie de ne pas mettre trop de maquillage mais le mascara est indispensable selon moi. Ça change complètement mon allure.
Je ne peux pas non plus vivre sans correcteur car j’ai beaucoup de cernes ; j’en essaie souvent pour trouver celui qui les couvrira et qui tiendra le mieux!
Et enfin, la touche finale, je mets du brillant et du baume à lèvres. Je ne suis pas fan de la sensation du rouge à lèvres donc je pars plutôt sur une formule brillante et transparente, peu importe la tendance du moment.

Cite-nous quelques produits dont tu ne peux te passer.
Oh là là, vous avez combien de temps à m’accorder?! J’aime tellement les produits de beauté et j’ai la chance de pouvoir en essayer beaucoup sur le marché. J’adore:

  • La crème CC de IT Cosmetics qui a une excellente couvrance et un FPS 50
  • Le mascara volumateur Revlon: le nom parle de lui-même
  • Le spray brume luxuriante de la marque Oribe qui redonne vie aux cheveux fins
  • L’huile pour cheveux Kérastase qui contrôle les frisottis et nourrit les cheveux abîmés
  • Le masque pour les lèvres à l’agave de Bite Beauty, le soin le plus hydratant que je connaisse
  • La palette pour le visage contour et enlumineur Rodial Icons Collection 
  • Le gel pour les sourcils Benefit Gimme Brow qui possède des microfibres, apporte du volume et colore les sourcils clairsemés
  • Le fond de teint Milk, mon nouveau chouchou!

Je pourrai continuer éternellement! Vous pouvez me suivre sur Instagram pour découvrir toutes les nouveautés beauté que j’aime @sabrinarinaldimakeup

Si tu n’étais pas maquilleuse, quel métier exercerais-tu?
Je travaillerais pour sûr avec les animaux! Je suis une grande amoureuse des animaux et quand j’aurai plus de temps libre, je ferai du bénévolat dans les refuges ou deviendrai famille d’accueil.

 

Écrit par Pauline Ponchaux

Arrivée tout droit du nord de la France, Pauline est une fervente admiratrice de « baguette-pas-trop-cuite-s’il-vous-plaît », gaufres et brunchs sucrés. Elle voue un culte aux films des années 80-90 et adore réciter les répliques par cœur de ses films préférés à la moindre occasion. Depuis son arrivée au Québec - voilà deux ans - Pauline s’est découvert une passion pour le site de Meteomedia et les températures ressenties. Elle aime aussi : lire dans le métro, gratter son ukulélé en s’imaginant sur une plage au soleil, les voyages dans des contrées exotiques, Barcelone et l’architecte Güell (bon, et aussi la sangria), les chats, Tom Hanks, Bill Murray et les Beatles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’heure de la rentrée a sonné

Collection d’automne : votre garde-robe pro en 6 pièces clés

Collection d’automne : votre garde-robe pro en 6 pièces